Construction d'une maison passive et durable en Lorraine
Header image

Calculs des ponts thermiques

Publié le 1 février 2012 à 21:19 par .vince dans Conception | Conception | Maison passive - BEPAS | Projet Côte Brune

L’étude de l’enveloppe thermique est une partie importante dans la conception d’une maison passive. Pour cela, de nombreux bureaux d’étude thermique utilisent le logiciel PHPP (Passive House Planning Package édité et vendu par le Passivhaus Institut) qui synthétise le projet dans un ensemble de feuilles de calculs Excel. Mon thermicien, Laurent Guichard de Passif Eco3, m’a aidé à orienter le projet vers sa forme actuelle grâce à cet outil (entre autres).

PHPP permet également de tenir compte de ce qu’on appelle les « ponts thermiques » ou « noeuds constructifs » (un terme qui vient de Belgique, apparemment).

Un nœud constructif est un endroit de l’enveloppe du bâtiment où peuvent apparaître des pertes thermiques supplémentaires sans pour autant qu’on ait affaire à des pertes thermiques excessives et/ou à des problèmes de condensation ou de moisissures.
Dans certains cas particuliers, tels que des angles sortants correctement mis en œuvre, un nœud constructif peut au contraire être un endroit de moindre transfert thermique, c’est-à-dire où les transferts thermiques -nœud inclus- sont inférieures aux transferts thermiques d’une surface de déperdition équivalente mais sans nœud constructif. Le coefficient de transfert thermique à travers le nœud sera dès lors négatif. On parlera dans ce cas de nœud constructif favorable ou « positif ».

Pour les calculer, on peut utiliser le logiciel Therm. Il est gratuit comme beaucoup de programmes développés graçe à des investissements publics aux Etats-Unis ou au Canada.

Les images sont très colorées (« Rastaman Vibration… ») et ne sont pas très parlantes pour le néophyte. Après un passage dans une moulinette de calcul, on obtient la valeur du pont thermique. En dessous d’une valeur de 0,01 W/mK, le pont peut être négligé dans le PHPP.

Dans notre projet, le bilan est largement positif. Le seul noeud défavorable est celui du « mur extérieur/ plancher intermédiaire » avec une valeur de 0,019 W/mK. Il crée une déperdition thermique équivalente à 0,31 kWh/m².an. Les autres sont tous favorables (jusqu’à -0,055 W/mK pour le noeud « Mur/Toiture »). Au final, le gain est de 1,42 kWh/m².an sur l’ensemble de l’enveloppe.

Comme vous pouvez le constater, les gains peuvent être très importants (ou les pertes) sur des projets de construction à très basse consommation.

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter la Galerie de la Plateforme Maison Passive ou télécharger le catalogue suisse des ponts thermiques.

Vous pouvez suivre les réponses à ce billet via RSS 2.0 Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>