Construction d'une maison passive et durable en Lorraine
Header image

« L’effet barbecue »

Publié le 17 novembre 2012 à 10:09 par .vince dans Actualités

C’est un passage qui m’a plus dans le hors-série de terraeco en association avec l’ADEME sur « Comment vivrons-nous dans nos villes en 2050 »

Nos villages polluent-ils plus que nos villes ?
Ah, ces campagnards qui prennent leur voiture à tout bout de champ ! Il est loin le temps où, pour être écolo, il fallait se mettre au vert. Aujourd’hui, l’humain responsable, c’est celui qui
vit en ville, dans un milieu bien dense, avec une mobilité propre ! Halte-là, ce n’est pas si simple. Certes, les villes s’émiettent. A moins de s’appeler Crésus, il faut aller loin des centres pour être bien. Et la périurbanisation gagne du terrain. Les communes de moins de 2 000 habitants au milieu des champs mais dans l’orbite d’une grande ville poussent comme des champignons. Les dessertes de transports en commun n’y sont pas rentables. L’automobile y règne. Certaines études montrent qu’un ménage périurbain consomme trois fois plus d’énergie pour ses déplacements de proximité que celui résidant au centre.
Mais les citadins, eux, en ont vite assez de la ville. Le week-end, ils veulent du vert, de l’air. Alors ils partent… En voiture ou même en avion. Ces déplacements n’auraient peut-être pas lieu si un jardin s’étendait devant la maison. Les chercheurs nomment ça « l’effet barbecue ».
Pour la défense du village, il y a mieux encore. La part des transports représente 25 % des émissions nationales de gaz à effet de serre. « Mais abandonner les villages pour économiser des déplacements et donc du CO2 reviendrait à ne réduire les émissions globales que de quelques pour cent, avec un coût social très élevé », explique Eric Charmes, directeur du laboratoire Recherches Interdisciplinaires ville, espace, société, à l’Ecole nationale des travaux publics de l’Etat.

buy anabolics online

Vous pouvez suivre les réponses à ce billet via RSS 2.0 Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>