Construction d'une maison passive et durable en Lorraine
Header image

Notre projet de construction concerne une habitation qui se veut respectueuse de l’environnement et dont la conception a été optimisée afin d’avoir un impact écologique le plus faible possible.

Loin de se limiter à la seule performance énergétique, le bâtiment est considérée dans sa globalité pour que le bilan en énergie grise et dégagement de C02 sur sa durée de vie (jusqu’à la déconstruction) soit pris en compte.

Pour atteindre l’objectif global de cette démarche citoyenne, il a été nécessaire de travailler sur plusieurs objectifs :

  1. Haute performance énergétique
    1. La conception thermique de la maison a comme objectif le standard « Maison Passive » allemand dont les besoins de chauffage s’élèvent à moins de 15 kWh par m² et par an. L’accent est mis sur les apports solaires, l’isolation, l’étanchéité à l’air et récupération de chaleur par le système de ventilation.
    2. Les besoins en eau chaude sanitaire seront couverts en partie par un chauffe-eau solaire.
  2. Maitrise de l’impact sur l’environnement global
    Les matériaux de construction seront choisis pour leur caractère durable, leur bilan carbone négatif et leur faible énergie grise. (Structure principale en bois, isolant en fibre de bois ou ouate de cellulose, etc…).
  3. Maitrise de l’impact sur l’environnement local
    1. Le bâtiment vise également une gestion optimisée des eaux pluviales grâce à des toitures végétalisées : rétention d’eau et évapotranspiration de l’eau de pluie, effet retard pour l’assainissement lors d’orages, remplace les espaces verts construits,
    2. L’eau de pluie sera récupérée afin de préserver nos ressources en eau potable,
    3. Fondations sur Technopieux : pas de modification du biotope, pas de déviation des écoulements, procédé réversible au moment de la déconstruction, permet la mise en place d’une dalle en bois (sans béton),
    4. Chemin d’accès perméable.
  4. Confort et santé
    1. Utilisation de matériaux sains,
    2. Pas de paroi froide grâce au triple vitrage,
    3. Mur perspirant (étanche à l’air mais auto-régulation hygrométrique),
    4. Renouvellement de l’air optimal par une ventilation double  flux à filtres. Les polluants sont évacués (formaldéhyde, solvants, particules en suspension, …) par l’apport d’air neuf filtré.
    5. Séparation du garage et de l’habitation : pas de vapeurs d’hydrocarbures dans le logement.
  5. Utilisation d’énergie renouvelable
    La maison sera approvisionnée en électricité provenant d’énergies renouvelables distribuée par Enercoop.

Seul le travail sur ces cinq cibles fait de cette habitation une construction réellement durable.

La construction sera réalisée à Thionville en Moselle.

La Sogémia est en charge de l’étanchéité de la toiture et de la réalisation de la toiture végétalisée.

RCT (Thionville) est chargée du terrassement, de la VRD et de la réalisation des fondations du garage.

Les travaux ont commencé fin novembre.

Les fondations de la maison (en Techno Pieux) seront mises en oeuvre par Eric Buchler de  Techno Pieux Sarre.

Début des travaux en janvier.

 

3 décembre 2010 : achat du terrain.

3 juin 2011 : dépôt de la demande de permis de construire.

30 août 2011 : permis de construire accordé.

26 novembre 2011 : implantation géomètre.

28 novembre 2011 : terrassement.

29 novembre 2011 : début de la réalisation des fondations du garage.

5 janvier – 18 janvier 2012 : pose des TechnoPieux.

13 janvier 2012 : dalle du garage terminée.

27 janvier 2012 : réception des supports.

24 février 2012 : Pose des évacuations EU et EP sous la maison.

27 février 2012 : Pose de l’ossature

7 mars 2012 : Etanchéité des toitures

13 mars 2012 : Pose des menuiseries

16 mars 2012 : Début lot plomberie – 1ère phase

3 avril 2012 : Début lot électricité – 1ère phase

10 avril 2012 : Végétalisation des toitures

13-14 avril 2012 : Isolation – insufflation du Zell

21 avril 2012 : Réalisation des chapes

30 avril 2012 : Réalisation de l’enduit extérieur

4 mai 2012 : Test d’étanchéité intermédiaire

20 mai 20012 : Début de la pose du Fermacell

15 juin 2012 : Début de la pose du carrelage

30 juin 2012 : Peintures

30 juin 2012 : Réseaux (électricité/plomberie/VMC) / 2ème phase

9 juillet 2012 : Pose de l’escalier

14 août 2012 : Fin du chantier électricité

4 septembre 2012 : Garage / Extérieur (Bardage / terrasse)

 

 

A l’origine du projet, il n’y avait qu’un besoin de plus de surface habitable. N’ayant pas d’expérience dans la construction de maison individuelle mais d’un naturel curieux, je me suis renseigné sur ce domaine.

Il m’a semblé indispensable tout d’abord de faire une maison économe en énergie. La démarche « négaWatt » représente plutôt bien ce concept qu’on peut également  appliquer à une maison.

Difficile de dire aujourd’hui où j’ai découvert le concept de la « maison passive », sans doute après des recherches sur les Bâtiments Basse Consommation (BBC). Les définitions/explications de la maison passive sont  nombreuses sur internet.

Des amis ont construit en ossature bois une maison bioclimatique avec des matériaux écologiques. Ils m’ont orienté vers l’isolation thermique écologique de Jean-Pierre Oliva et Samuel Courgey qui est un ouvrage de référence pour un amateur curieux comme moi. L’ouvrage est très complet et permet de maitriser le sujet de l’isolation (et bien plus) sans avoir à rouvrir ses cours de thermodynamique. Il ajoute aussi la dimension de « maison saine » grâce à l’utilisation de matériaux sans effet sur la santé. On y aborde aussi le bioclimatisme (objet d’un autre livre du même auteur).

Petit à petit les objectifs suivants apparaissent :

  • nous voulons un nouvel espace (sain et confortable),
  • nous voulons réduire notre impact sur l’environnement (consommation et énergie grise),
  • Nous voulons une construction raisonnable (écolo-économiquement).

L’essentiel de ces objectifs pourrait peut-être être réduit à la construction d’une maison passive, saine et raisonnable.

Comme pour tout projet, certains arbitrages devront être faits. On ne peut pas aller dans le tout écolo et on ne veut pas aller vers les solutions faciles parce que « ça fait 30 ans que ça marche ! ». C’est donc avec cet œil critique que nous allons construire à la découverte de ce qui marche…ou pas.

 

Après avoir passé quelques mois à réfléchir sur un projet de construction de maison passive, j’ai pensé ouvrir cet espace afin de compiler les informations que j’ai pu rassembler. Il servira également à suivre la construction que nous allons démarrer.

J’ai choisi de le nommer 15kWh.fr pour faire référence à un des objectifs d’une maison passive (standard allemand « passivhaus ») : un besoin de chauffage annuel de 15kwh par m² (j’aurai l’occasion d’y revenir !) .