Construction d'une maison passive et durable en Lorraine
Header image

Réseaux des évacuations posés

Publié le 25 février 2012 à 21:13 par .vince dans Photos | Projet Côte Brune - (Pas de commentaire)

RCT est venue placer les tuyaux d’évacuations sous la maison (EU et EP) et les fourreaux pour les réseaux. Comme d’habitude, super boulot. [Voir les photos]

VRD

Le chef

Une vidéo sur les matériaux sains

Publié le 16 février 2012 à 11:27 par .vince dans Actualités | Vidéo - (Un commentaire)

A lire également dans le numéro actuel de la maison écologique, le guide des isolants 2012.

Maison bioclimatique

Publié le 16 février 2012 à 09:30 par .vince dans Actualités | Maisons à ossature bois | Vidéo - (Pas de commentaire)

De bonnes idées à voir dans ce reportage :


Maison BBC à ossature bois bioclimatique par Pascalf

Le terrain vu du ciel

Publié le 11 février 2012 à 21:27 par .vince dans Photos | Projet Côte Brune - (Pas de commentaire)

Le terrain vu du ciel. Merci M. Lange !

Dans cette période de campagne présidentielle, la politique électronucléaire de la France est devenu un thème de débat majeur mais qui reste relativement confus. Aussi le rapport que la Cour des comptes vient de publier sur « les coûts de la filière électronucléaire », et qu’elle a préparé en réponse à une demande faite par le Premier ministre au lendemain de Fukushima, est-il particulièrement intéressant. Cette étude approfondie et très documentée permet de comprendre comment sont calculés les coûts du nucléaire mais aussi de porter un jugement sur la fiabilité des chiffres utilisés et de relativiser le poids des incertitudes par rapport au coût global. Elle met aussi en lumière l’importance stratégique de la durée de fonctionnement des réacteurs actuels et la nécessité de définir rapidement une stratégie explicite en matière de politique énergétique.

A lire sur cdurable.info

A écouter également : Coûts et bénéfices du nucléaire par franceculture

Thierry S­alomon est l’un des promoteurs en France du concept de négaWatt, et président de l’association du même nom. Pour lui, combiner efficacité énergétique et chasse au gaspillage permettrait de diminuer de 45 % notre consommation d’énergie. Cet entretien est à lire sur Télérama.fr. Morceaux choisis :

On nous a répété que, grâce au nucléaire, on serait moins dépendants du pétrole. Faux ! Nous en consommons 5 à 10 % de plus que nos voisins allemands.

 

Nous baignons dans une douce torpeur de l’ébriété énergétique. Chaque panneau vidéo de pub consomme autant que deux familles.

 

Il y a un gigantesque gisement, fait des innombrables possibilités d’économiser l’énergie dans nos maisons, nos voitures, nos ordinateurs, et aussi dans l’urbanisme, notre mode d’alimentation…

 

Avec la sobriété, on se heurte à l’obsession de la croissance et de la consommation. Comment voulez-vous inaugurer en fanfare l’isolation d’un bâtiment ?

 

Visite de l’Atelier

Publié le 4 février 2012 à 15:47 par .vince dans Maisons à ossature bois | Photos | Projet Côte Brune - (Un commentaire)

Ci-dessous, quelques photos de ma visite à Faulquemont de l’atelier d’ABC Lange Création. J’y ai vu toute l’ossature en bois déjà assemblée, les BSO et les menuiseries Internorm. [Voir les photos]

L'atelier

Mur Sud - 1er étage (au fond, le mur Nord - 1er étage)

L’étude de l’enveloppe thermique est une partie importante dans la conception d’une maison passive. Pour cela, de nombreux bureaux d’étude thermique utilisent le logiciel PHPP (Passive House Planning Package édité et vendu par le Passivhaus Institut) qui synthétise le projet dans un ensemble de feuilles de calculs Excel. Mon thermicien, Laurent Guichard de Passif Eco3, m’a aidé à orienter le projet vers sa forme actuelle grâce à cet outil (entre autres).

PHPP permet également de tenir compte de ce qu’on appelle les « ponts thermiques » ou « noeuds constructifs » (un terme qui vient de Belgique, apparemment).

Un nœud constructif est un endroit de l’enveloppe du bâtiment où peuvent apparaître des pertes thermiques supplémentaires sans pour autant qu’on ait affaire à des pertes thermiques excessives et/ou à des problèmes de condensation ou de moisissures.
Dans certains cas particuliers, tels que des angles sortants correctement mis en œuvre, un nœud constructif peut au contraire être un endroit de moindre transfert thermique, c’est-à-dire où les transferts thermiques -nœud inclus- sont inférieures aux transferts thermiques d’une surface de déperdition équivalente mais sans nœud constructif. Le coefficient de transfert thermique à travers le nœud sera dès lors négatif. On parlera dans ce cas de nœud constructif favorable ou « positif ».

Pour les calculer, on peut utiliser le logiciel Therm. Il est gratuit comme beaucoup de programmes développés graçe à des investissements publics aux Etats-Unis ou au Canada.

Les images sont très colorées (« Rastaman Vibration… ») et ne sont pas très parlantes pour le néophyte. Après un passage dans une moulinette de calcul, on obtient la valeur du pont thermique. En dessous d’une valeur de 0,01 W/mK, le pont peut être négligé dans le PHPP.

Dans notre projet, le bilan est largement positif. Le seul noeud défavorable est celui du « mur extérieur/ plancher intermédiaire » avec une valeur de 0,019 W/mK. Il crée une déperdition thermique équivalente à 0,31 kWh/m².an. Les autres sont tous favorables (jusqu’à -0,055 W/mK pour le noeud « Mur/Toiture »). Au final, le gain est de 1,42 kWh/m².an sur l’ensemble de l’enveloppe.

Comme vous pouvez le constater, les gains peuvent être très importants (ou les pertes) sur des projets de construction à très basse consommation.

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter la Galerie de la Plateforme Maison Passive ou télécharger le catalogue suisse des ponts thermiques.

Contrôle des supports

Publié le 27 janvier 2012 à 20:59 par .vince dans Photos | Projet Côte Brune - (Pas de commentaire)

Etape relativement importante de réception des supports (dalle et TechnoPieux) par le constructeur de l’ossature en bois qui n’a révélé que de rares défauts mineurs. [Voir les photos]

Equipe de choc d'ABC Lange Création

Chauffe-eau Solaire

Publié le 27 janvier 2012 à 18:24 par .vince dans Conception | Energie | Mes articles | Projet Côte Brune - (2 commentaires)

Dans une maison passive, le besoin en énergie pour la production d’eau chaude sanitaire (20kWh/m².an) devient plus important que celui pour le chauffage (15kWh/m².an). Le contrôle de ce poste dans le projet qui veut réduire son impact sur l’environnement est donc essentiel.

D’autre part, dans le cadre de la certification BBC-Effinergie que nous visons (tout comme pour la RT 2012 par ailleurs), il est nécessaire d’utiliser une source d’énergie dite « renouvelable » pour le calcul thermique. Il faut donc choisir dans notre cas entre des solutions avec (mini) pompe à chaleur (eg. ballon thermodynamique, système combiné) ou le Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI).

Economiquement, l’avantage est clairement  au chauffe-eau thermodynamique mais utiliser simplement  l’énergie du soleil me semble aller plus dans le sens de notre projet. (Le CE thermodynamique amène également certaines contraintes : placement de l’échangeur et nuisance sonore en particulier.)

Une fois que le choix de CESI est fait, il reste à le dimensionner. Les avis et les solutions sont multiples et variés. J’arrive à la conclusion qu’il faut compter 25-27  litres d’eau chaude à 60°C par personne et par jour (=33 litres à 50°C : observation du « plan Soleil ». A cela s’ajoute la consommation du lave-linge et du lave-vaiselle (25-30 litres).

Le label BBC-effinergie (Promotelec) cadre également ce dimensionnement à travers la Ves40 qu’on retrouve dans la liste bleu ciel (attention, à partir de 2013 pour la RT2012 mais dès avril 2012 pour le label BBC-Promotelec, il faudra choisir son CESI parmi ceux qui sont « NF CESI »). Dans mon cas (plus de 5 pièces), j’ai besoin d’un CESI avec une Ves40 supérieure ou égale à 450 litres.

Vient ensuite la quantité de capteur installer. En me servant du site de TECSOL, une doc de Viessmann et de PHPP, il semble qu’avec un ballon de 390 litres, 3 panneaux plats de 2,33 m² (7m² total) seraient nécessaires . Ce qui est gênant c’est qu’il n’existe pas de « kit » Viessmann avec 3 panneaux… A suivre.

Dimensionnement Viessmann

Pour vous aider à vous forger une opinion, voici quelques documents intéressants:

 

Ca m’a tout l’air d’être le mur ouest de l’étage (10m de long tout de même). On remarque les poutres en I de 300mm qui forment l’ossature bois ; certaines sont pré-isolées. Le contreventement est fait par l’intérieur. Admirez la jolie table toute neuve d’ABC Lange Création ! [Voir les photos.]

Le mur nord du RdC

« Karawitz » : un cabinet d’architecture qui fait parler de lui dans le domaine des maisons basse-consommation.

A lire dans : Le Courrier de l’Architecte

steroide anabolisant achat

Pour la récupération d’eau de pluie, difficile de trouver un consensus dans le dimensionnement d’une cuve. J’ai choisis de prendre 7500 litres malgré la toiture végétalisée (180m²) qui retiendra un peu d’eau. Je dois prendre une cuve en PE (plus chère que le béton) pour une question d’accessibilité du chantier.

can you get steroids legally

Maison passive à Villennes-sur-Seine

Aujourd'hui, 8h17

Nicolas Huillard vous invite à suivre la construction de sa maison passive à Villennes-sur-Seine (Yvelines) en direct ! Des améliorations fonctionnelles sont prévues.